Nouvelle-Zélande / Récits

Rotorua, Wai-o-tapu et les piscines de soufres

Visite de Rotorua & Wai-O-Tapu, dans la région des magnifiques piscines de soufres

Après avoir passé quelques jours à prendre le soleil sur les belles plages de la Baie de l’Abondance, et fini sur les impressionnantes chutes d’eau d’Okera Falls, nous nous retrouvons pour une nouvelle aventure dans la région des piscines de soufres. Je préfère vous prévenir à l’avance : bouchez-vous le nez.

Nous nous étions quitté précédemment près des chutes d’eau d’Okere Falls, à bord de notre magnifique voiture en direction de la ville de Rotorua, de l’autre côté du lac du même nom.

La ville de Rotorua

La ville de Rotorua vue depuis la Skyline

Le trajet jusqu’à la ville

Nous sommes donc arrivé par le nord de la ville, depuis Okere Falls en longeant l’immense lac du même nom. C’est joliment que la ville se dessine petit à petit tout au long de la route numéro 30.

Sur le trajet, nous pouvons notamment observer la petite ile de Mokoia, situé en plein milieu du lac. Celle-ci est sacrée selon la tradition Maorie, et est une zone de préservation pour quelques espèces d’oiseau endémiques de la Nouvelle-Zélande. On y trouve également des sources d’eau chaudes, et vous pouvez la visiter grâce à des tours en bateau.

Après ce petit trajet, nous sommes arrivés au cœur de la ville de Rotorua, où nous avons relativement facilement trouver une place pour nous garer.

Une grande petite ville

Rotorua est une grande petite ville, à l’échelle de la Nouvelle-Zélande. Avec environs 65 000 habitants, elle est assez étalée. Nous avons fait un rapide tour dans le centre-ville, qui est, certe jolie, mais n’a rien d’exceptionnel. Cependant deux éléments rendent la ville très intéressant, et en fait une visite obligatoire lors d’un voyage en Nouvelle-Zélande.

Activité géothermique

La ville et toute la région aux alentours est situé sur un emplacement à forte activité géothermique. En effet vous pourrez trouver dans la région énormément de geysers et piscines de soufres. Tout ceci en fait un emplacement de choix pour partir à la découverte des mystères et curiosités de la terre.

Un petit mal pour un grand bien

Les habitants de rotorua

Tout d’abord, ne vous étonnez pas de l’odeur dans la ville. Toutes les activités géothermiques dégagent une grande quantité de soufre, ce qui donne une odeur ambiante d’œufs pourris.

Vous pouvez apprécier toute cette activité un peu partout dans la ville. Nous avons été marqués par la présence de nombreux “trous” et piscines de soufres disséminés dans la ville. C’est réellement curieux.

Government Garden

Nous avons particulièrement adoré nous balader dans l’enceinte du Government Garden. Il s’agit d’un ancien SPA/Centre de relaxation dans le style Tudor construit au début des années 1900. On y trouve de très beaux jardins, un musée et d’autres piscines de soufres.

Au cas ou l’idée vous en prendrais, ne sautez jamais dans ces piscines, au risque de ne jamais en sortir

le bon sens
Government Garden

Balade le long du lac

Bors du lac de Rotorua

Également, nous avons adoré nous balader le long du lac de Rotorua. Très bien aménagés, vous pouvez profiter d’une vue imprenable sur la baie et le lac. De nombreux bancs et espaces sont disponibles tout au long de la balade. Vous pouvez notamment vous rendre au Sulphur Point, Hatupatu Dr Car Park and Scenic Point ou encore jusqu’à la Geothermal Walking Track. Tout ceci est accessible à pied depuis le centre-ville, ce qui la rend vraiment chouette.

SPA et centre de relaxation

Nous n’avons malheureusement pas pu en profiter, mais il y a également de très nombreux spa et centres de relaxations basés sur la géothermie partout dans la ville et ses alentours. Il y a le célèbre Polynesian Spa, accessible à partir d’une trentaine de dollars par personnes.

Histoire Maorie

Rotorua est également très célèbre pour sa culture Maorie. La ville fût fondée il y a quelques centaines d’années et fût le terrain de nombreux affrontements entre Maori et colons européens. Il y a une forte communauté dans cette ville encore aujourd’hui.

Différents villages et activités spécialisés avec la rencontre et l’expérience Maorie sont disponible dans la ville et la région. Nous n’avons pas eu le temps de nous rendre dans l’un d’entre eux, je vous redirige donc vers cet article qui les compares.

Autres activités

Bien entendu de nombreuses autres activités sont disponibles dans la ville de Rotorua. Vous pouvez par exemple vous rendre au sommet de la Skyline en funiculaire pour y faire de la luge d’été ou encore profiter d’un des meilleurs spots de toute la nouvelle Zélande pour faire du VTT.

Redwood Treewalk

En ce qui nous concerne nous avons fait un tour en fin de journée à la Redwoods Treewalk. Il s’agit d’une grande forêt de séquoia s’élevant parfois à plus de 75 mètres. Majestueuse et très chouette, il y a divers sentiers de randonnées que vous pouvez suivre à pied ou en vélo. Nous avons fait un tour pendant presque deux heures, et je dois dire que c’était très agréable. Pas de soucis pour garer la voiture, pour peu que vous n’avez pas peur de marcher un peu.

Si vous le souhaitez, vous pouvez emprunter le chemin dans les arbres, suspendus entre les séquoias pour NZ$30 par personnes. Vous pouvez choisir de faire le tour de jours ou de nuit avec des systèmes d’éclairages ultra-mignons. Bon par contre je trouve que c’est un peu cher pour les 700 mètres de randonnée proposés.

Rotorua en bref

C’est une chouette petite ville ou s’arrêter entre un et trois jours pour en apprendre plus sur la géothermie, les curiosités de la Nouvelle-Zélande ainsi que sur la culture Maorie. Belle et naturelle, il ne faut cependant pas avoir le nez trop sensible. Sans être un coup de cœur, elle en vaut tout de même le détour.

Camping DOC au lac Okareka

Le soir venu, nous avons décidé d’essayer pour la première fois un emplacement de camping géré par le DOC (Department Of Conservation). Ceux-ci ont des tarifs très avantageux ($10 à $13 par personnes) et sont généralement bien entretenu. Les agents du DOC passent en général en début de soirée pour recueillir les payements de chaque tentes.

Note : Cette fois-ci ils avaient acceptés les cartes bancaires, mais nous n’avons pas toujours eu cette chance. Pensez à toujours avoir du cash sur vous.

Situé à 20 minutes de voiture du centre de Rotorua, il s’agit d’un espace de camping pour tentes et vans au bord du lac Okareka. Très appréciés par les locaux, les berges du lac sont bien équipés avec de nombreux lodges et bed and breakfast. Nous avons vu quelques bateaux de plaisances et pêcheurs naviguer sur les eaux plates.

Je dois dire que nous avons ADORÉ la nuit que nous avons passé ici, bercé par le va-et-vient de l’eau du lac sur la rive. Un abri en bois est à quelques pas pour se faire à manger et être au sec, et des toilettes sèches propres également. Bref, tout ce dont nous avons besoin pour être heureux.

Wai-O-Tapu, les incroyables piscines de souffre

C’est sans surprise que le lendemain matin nous nous sommes rendu à Wai-O-Tapu pour visiter les célèbres piscines de soufres. Situé à 40 minutes de route du lac Okareka (ou 30 minutes de Rotorua)

Il s’agit d’un lieu remarquable de 18 kilomètres carrés situé dans un parc géothermique actif, au nord de Reporoea Caldera qui est un cratère volcanique formé il y a plus de 230 000 ans dans la zone volcanique de Taupo.

Il est d’ailleurs souvent cité dans les 20 lieux les plus remarquables sur la planète et je ne peux que confirmer ce classement. Je vais essayer de vous raconter notre expérience du mieux possible.

L’arrivée se fait sur un immense parking, et l’entrée via un beau bâtiment qui sert également de salle de restaurant/café pour les visiteurs. Nous y sommes arrivés le matin vers 10 h et il y avait déjà beaucoup de monde. Cependant nous ne nous sommes pas sentit étouffé, et la pression touristique ne s’est pas trop fait ressentir.

Nous avons ensuite payé nos billets, dont voici les tarifs en 2020 :

  • Adulte : 32.50$NZ
  • Enfant de 5 à 15 ans : 11$NZ

Sachez qu’il faut compter au moins deux heures pour faire le parc. Je vous dirais même d’y rester un peu plus pour bien prendre le temps de tout visiter (et photographier bien sûr !).

Carte du parc de Wai-O-Tapu

Comme vous pouvez le voir sur la carte, il y a trois sentiers proposés, plus ou moins long en fonction de ce que vous voulez faire. Bien entendu je ne peux que vous conseiller de faire les trois pour voir l’intégralité du parc.

Une balade surréaliste

25 différents spots sont donc à voir dans ce parc. Tout est très bien balisé et aménagé, voir même un peu trop parfois. Cependant contrairement à ce que j’ai pu lire sur d’autres blogs, je n’ai pas eu l’impression d’être étouffé dans un flux ininterrompu de touriste, ni que le lieu était dégradé. Au contraire je l’ai même trouvé étonnement bien préservé compte tenu de la popularité du lieu.

Les bassins s’enchainent dans un univers surréaliste en passant par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Comme à Rotorua, l’odeur de soufre est bien présente, et peu déranger les personnes qui ont un nez sensible. Cependant vous pouvez ici avoir une explication visuelle sur cette odeur : certaines piscines arborent une belle couleur souffre.

La plus impressionnante est sans aucun nul doute The Champagne Pool. C’est un grand bassin de plus de 65 mètres, et 62 mètres de profondeur avec à sa surface une eau de 75 °C. Les différentes bactéries qui se développent dans cette eau lui donnent les différentes couleurs chatoyantes que l’on peut observer. Clairement c’est un des endroits les plus impressionnant que j’ai eu l’occasion de voir dans ma vie.

Champagne Pool – Wai-o-Tapu

Il émane en permanence de la piscine une tonne de vapeur. Celle-ci est provoquée par l’émanation de CO2 (Ce qui donne également le nom à la Champagne Pool).

Celle qui est également appelé la Devil’s Cave est particulièrement surréaliste avec sa couleur ressemblant à une boisson gazeuse.

Pour conclure avec ce parc, je pense réellement que c’est un must-do dans la région de Rotorua. Il y a tellement peu d’endroit sur Terre ou on peut avoir l’occasion de voir des phénomènes géothermiques similaires, que ça en vaut le coup. Certe ce n’est pas donné, et ça attire du monde, mais c’est loin d’être accablant.

Conclusion

Bien que la ville de Rotorua n’est pas devenu le grand coup de cœur de mon voyage en Nouvelle-Zélande, je garde un très bon souvenir de ces deux jours dans cette région. Elle reste très intéressante par son aspect géologique et historique, ainsi que par ses nombreux lacs et forêts. Il y en a pour presque tous les goûts et c’est avec plaisir que je viendrai y refaire un tour lors de mon prochain voyage.

Quant à Wai-O-Tapu, le parc m’a laissé un émerveillement qui persiste encore aujourd’hui. Je ne peux que le recommander, mais soyez conscient que ça reste une attraction, et que ça attire beaucoup de gens.

Découvrez tous mes autres articles sur la Nouvelle-Zélande ici.

La carte

Liens utiles

Informations sur Rotorua
Expériences Maori sur Rotorua
Découvir Gorvernment Garden
Site internet de Wai-O-Tapu

About Author

Designer vivant à New York, je parcours le monde sous toutes ses latitudes.

No Comments

    Leave a Reply