États-Unis

Fêter Halloween aux États-Unis

Fêter Halloween à la manière américaine

Le 31 octobre, c’est Halloween, comme tous les ans, on se déguise et on sort ses plus beaux costumes.

Cette fête très populaire aux États-Unis, à la veille de la Toussaint, vient d’anciennes traditions irlandaises. C’est un événement très attendu par les Américains qui portent fièrement leurs déguisements drôlement terrifiants.

D’où vient cette tradition ?

Historiquement, Halloween est une fête celtique d’origine irlandaise : communément appelé le Nouvel An Celtique. En effet, il y a 3 000 ans, le calendrier celte s’arrêtait au 31 octobre et non le 31 décembre.

La dernière nuit du 31 octobre était considérée comme étant la nuit du Dieu de la mort “Samain”.

La légende rapporte que les nuits d’octobre étant plus longues, les fantômes rendaient visite aux vivants. Les Celtes pour contrer les tournées des fantômes décident donc de s’habiller avec des costumes terrifiants afin de les effrayer. Par la suite, les immigrés irlandais ont exporté cette tradition dans le pays de l’Oncle Sam.

Aujourd’hui, c’est un événement beaucoup plus festif, tourné vers le surnaturel.  À cette occasion, on dégaine les citrouilles et les tenues de sorcières…

Que veut dire “Halloween » ?

« All Hallows Even » traduit ici littéralement par « la veille de tous les saints » ou encore « la veille de la Toussaint« 

Mais pourquoi des citrouilles ?

Avant, le symbole d’Halloween était un navet. La légende évoque Jack-o’-lanterne vagabondant éternellement dans l’obscurité entre l’enfer et le paradis et se servant d’un tison dans un navet sculpté pour s’éclairer. Ce fameux navet a été remplacé par la citrouille que nous connaissons tous aujourd’hui. On s’amuse avec les citrouilles, en les décorant afin de faire déguerpir les esprits.

L’importance de cette fête aux USA

Les Américains adorent Halloween, ils se préparent durant tout le mois d’octobre. À l’instar de Noël, les maisons sont rapidement décorées et les déguisements sont déjà prêts (sorcières, fantômes, etc).

C’est à celui qui fera le plus peur.

Les enfants déguisés se baladent dans les alentours à la recherche de sucrerie. Vous pouvez les entendre crier « Trick or treat !« , qui signifie « des bonbons ou un mauvais tour ! » Le succès d’Halloween aux USA est immense, le 31 octobre est un jour de fête, on fait une pause dans son quotidien.

Trouver un hôtel pour Halloween aux États-Unis

Halloween à New York City

Si vous pouvez fêter Halloween à New York tout en profitant du magnifique paysage automnal, vous en aurez plein les yeux. La parade d’Halloween sur la 6ᵉ Avenue est un évènement exceptionnel, en effet la New York’s Village Halloween Parade existe depuis 1973.

C’est ici que se déroule la plus grande manifestation d’Halloween au monde ! Vous y verrez beaucoup de gens : plus de 50 000 personnes déguisées, suivi de chars, de musiques et bien sûr de costumes affreux.

À cette période, la créativité des Américains est au sommet, entre les chauves-souris, le (faux) sang coulant à flot, les sorcières, les maisons hantées, votre nuit risque d’être perturbée.

Comme tous les ans, les quartiers familiaux de Brooklyn prévoient des centaines de célébrations durant le mois d’octobre (défilés d’Halloween au Park Slope, des spectacles de marionnettes, de cirques, de la musique), de quoi ravir les yeux et les oreilles.

Souvent qualifiée de fête commerciale, Halloween reste malgré tout l’une des plus anciennes fêtes païennes célébrées encore aujourd’hui. Elle s’est largement exportée dans le monde, pour le plus grand bonheur des petits et des grands.

On n’oublie pas de prendre une assurance voyage, pour cela je vous recommande chaudement Chapka Assurance qui m’accompagne depuis plusieurs années.

Mais pourquoi offrir des bonbons à Halloween ?

Autrefois, les Celtes préparaient des feux de camp et de somptueux buffets à l’entrée des villages le soir du Salmain. Ils offraient ainsi des gâteaux et des pommes aux esprits affamés pour calmer leur colère. En Angleterre, cette soirée nommée la  « nuit du casse-noisettes » était l’occasion idéale pour se réunir en famille, manger des noisettes et se raconter des histoires. Puis les premières confiseries au XIIe siècle ont remplacé les fruits.

De nos jours, à Halloween aux États-Unis, un Américain va consommer en moyenne une quantité assez impressionnante de confiseries.

Mais rassurez-vous, il n’y a pas que des bonbons au menu, vous pouvez aussi boire une bonne soupe de citrouille, déguster des gâteaux à l’effigie de monstres, savourer un cupcake d’Halloween ou encore se délecter de pumpkin spice et pumpkin pie.

N’oubliez pas votre carte Wise pour ne pas avoir de frais de transactions en dollars !

Faire peur donne faim !

About Author

Designer vivant à New York, je parcours le monde sous toutes ses latitudes.

No Comments

    Leave a Reply

    Rejoins-Nous !
    Deviens une Âme Curieuse en recevant chaque mois la newsletter d'Âme Bohème. Retrouve directement dans ta boite mail des conseils, guides et photos en exclusivités.
    Rejoins-Nous !
    Deviens une Âme Curieuse en recevant chaque mois la newsletter d'Âme Bohème.