Norvège / Stavanger

Diner au bistrot Re-Naa Matbaren à Stavanger

Alors qu’en 2016 le guide Michelin n’incluait que des restaurants situés à Oslo, c’est cette même année que les choses ont changés. Lors d’une visite du prestigieux guide à Stavanger, le chef norvégien Sven Erik Re-naa a été récompenser d’une étoile par le prestigieux guide Michelin. Le premier restaurant norvégien en dehors d’Oslo à recevoir une étoile. Et la deuxième suivie quelques années après.

Au fil des années, le chef ouvrit consécutivement trois concepts de restaurants dans la capitale norvégienne du pétrole. Ce nouvel empire de la restauration de qualité fait de Stavanger une destination de premier choix pour la bonne nourriture.

Aujourd’hui, le restaurant principal de Renaa à une liste d’attente de plusieurs mois et coute plusieurs centaines d’euros par personnes. Nous nous sommes donc dirigés vers le second restaurant du chef : Matbaren. Je n’ai pas l’habitude de rédiger des articles ou des recommandations pour les restaurants, mais je dois dire que ce fut un réel coup de cœur.

Entrée de Rena Matbaren

Le chef : Sven Erik Ren-naa

Le chef, Sven Erik Re-naa est né et a grandi dans le Trøndelag. Il a commencé sa carrière au Britannia Hotel, où sa mère travaillait également. Il a ensuite déménagé à Oslo, où il a travaillé à Anden Etage à l’hôtel Continental et Bærums Verk, avant de se rendre au légendaire Park Avenue Café avec le célèbre chef David Burke.

Après New York, Renaa est retourné à Oslo en tant que chef de la Brasseriet Hansken, où il est resté trois ans avant de devenir chef de l’ORO avec Terje Ness, lauréat du Bocuse d’Or que nous connaissons tous. Renaa est ensuite parti pour Stavanger et The Culinary Institute of Norway, où il a travaillé comme conseiller et coach pour l’équipe culinaire norvégienne (junior et senior) pendant 8 ans avant d’ouvrir RE-NAA Restaurants en 2009.

Chef Sven Erik Ren-naa

Matbaren, un restaurant informel

Contrairement à Re-naa qui est très guindé, vous trouverez à Matbaren un restaurant chic, mais informel. Nous nous y sommes rendus un samedi soir de décembre. Nous avions réservé une table quelques semaines auparavant, mais vous pouvez vous y prendre seulement quelques jours à l’avance.

Élégant et plus dédié à être un bistrot français, il se trouve juste à côté de Lou-Lou, le bar à vin qui appartient à Renaa et qui vaut également le détour. À Matbaren, le cadre est détendu et informel – et la pièce est toujours dominée par l’enseigne au néon et la sculpture d’Antony Gormley.

Bienvenue à Matbaren, notre Bistro informel où vous découvrirez une bonne ambiance, une cuisine artisanale honnête à partir des meilleurs produits du jour, un service amical et efficace.

Promesse d’une pensée créative et d’une cuisine honnête – Restaurant de Matbaren

La promesse du restaurant est facile à comprendre. Des ingrédients simples et de première classe provenant d’agriculteurs de la région auxquels ils font confiance. Ils travaillent avec des agriculteurs et des fournisseurs locaux depuis de nombreuses années et veillent à ce que leurs menus soient basés sur les récoltes saisonnières.

Ils proposent une cuisine rustique, raffinée, honnête, saine et savoureuse. Matbaren se veut être un restaurant ou l’agriculture et la cuisine traditionnelle se marient avec innovation et pensée nouvelle. Et je dois dire qu’ils ont bien réussis.

Des produits frais et locaux
Intérieur du restaurant de Matbaren

Un menu en français et norvégiens

Une fois arrivés et installés au restaurant, le serveur nous donne des menus en français et en norvégien – je suppose que c’était pour souligner le cadre de bistrot français. Il y avait quelques petits plats à grignoter, quelques entrées, quelques plats principaux et desserts.

La plupart d’entre eux contenaient du poisson et de la viande locaux, mais il y avait quand même quelques choix pour les végétaliens et les végétariens.

Une assiette d’escargot à la française

Nous avons décidé de partager une entrée : des escargots à la française. Et pour être honnête, ils étaient vraiment bons. Frais, avec une sauce à l’ail excellent. Et je dois dire que les autres entrées qui étaient sur la carte ce jours-la avec l’air absolument succulentes…

Vous trouverez également une bonne liste de carte des vins, avec un certain nombre en provenance de France. Cependant, soyez bien conscient que vous êtes en Norvège et que les prix reflètent la réalité de la vie du pays. Comptez donc au moins une quinzaine d’euro pour un verre.

Du cerf sur un lit de betterave

Mon plat principal était de la viande de cerf sur un lit de betterave, accompagnés de quelques légumes croquants. J’avais pareillement pris une petite assiette de pomme de terre sautée sur le côté. Tout était absolument succulent, et mention spéciale pour le cerf qui était sans aucun doute l’un des meilleurs que j’ai eu l’occasion de déguster.

Une assiette de fromage à partager

Et nous avons terminé le repas en partageant une assiette de fromage à partager. C’était sans conteste le point faible du repas, et je vous recommanderais plutôt de prendre une des autres options. Les fromages, bien que bons, n’était pas à la hauteur du prix (190NOK!).

Le problème principal venant du pain. Une seule tranche nous était mis à disposition pour deux, pour manger toute une assiette de fromage. Clairement pas assez, bien que le pain soit excellent.

Mon avis sur le restaurant Re-naa Matbaren

En conclusion, j’ai passé un excellent dîner dans un cadre détendu et chaleureux. J’ai vraiment apprécié l’expérience et j’aimerais y retourner bientôt pour essayer les autres plats du menu. J’imagine que c’est encourageant lorsqu’on a envie de revenir dans un restaurant.

Nous avons dépensé au total 1785 NOK (environs 180 euros) pour deux personnes avec une entrée à partager, deux plats, deux verres de vins et un dessert à partager. C’est raisonnable pour la Norvège et un restaurant de cette qualité.

Je vous recommande de réserver une table, car cet endroit semble être assez populaire et il est possible que vous ayez du mal à trouver une place libre si vous n’avez pas réservé à l’avance ! En tout cas, allez-y les yeux fermés, vous ne serez pas déçu.

About Author

Designer vivant à New York, je parcours le monde sous toutes ses latitudes.

No Comments

    Leave a Reply

    Rejoins-Nous !
    Deviens une Âme Curieuse en recevant chaque mois la newsletter d'Âme Bohème. Retrouve directement dans ta boite mail des conseils, guides et photos en exclusivités.
    Rejoins-Nous !
    Deviens une Âme Curieuse en recevant chaque mois la newsletter d'Âme Bohème.