Grèce

La cité antique de Thera à Santorin – Guide

Au sommet de la plus grande montagne de l’île se trouve la cité antique et site archéologique de l’ancienne ville de Thera, à 396 m au-dessus du niveau de la mer.

Il n’est pas peu dire que la visite de ce lieu historique, patrimoine de l’humanité, est une visite incontournable de Santorin. Accessible à pied et en partie en véhicule motorisé, c’est un endroit que tout le monde peut faire et que je vous recommande chaudement.

Durée

~3h depuis Karami
~45mn depuis le parking

Dénivelé

~300D+ depuis Karami
~70D+ depuis le parking

Difficulté

Difficulté moyenne depuis Kamari, sinon facile

La carte pour se rendre à la cité antique de Théra sur Santorin

Une randonnée parmi les plus belles de Santorin

La randonnée qui va de Kamari jusqu’au site archéologique est vraiment pittoresque et offre de belles vues sur la campagne. Plus on se rapproche du sommet, plus la vue se dégage et on peut littéralement voir l’intégralité de l’île. Pour les plus attentifs, vous pouvez observer une faune et une flore qui ont réussi à vivre et survivre dans cet environnement qui semble pourtant bien inhospitalier.

Plus courte que la randonnée de Fira à Oia. La première partie de la randonnée peut être un petit peu difficile. Si vous partez de Kamari, vous aurez effectivement presque 400 mètres de dénivelés positifs. Ce qui peut être dur pour certains. Cependant, ce n’est pas une raison pour renoncer à la découverte de l’ancienne ville de Thera.

Une partie faisable en voiture

En effet, une route permet de monter jusqu’à l’entrée du parc naturel, au sommet de la montagne. Vous pouvez bien entendu vous y garer, et y laisser tranquillement votre voiture, scooter ou quad. La route pour monter, bien que sinueuse, est bien entretenu. Ainsi pas de crise de panique lorsque vous faites le chemin.

Pour les plus courageux, vous pouvez y monter en VTT. Sinon si vous n’avez pas votre propre moyen de transport, vous pouvez prendre un taxi ou le bus.

Une fois arrive au parking au sommet, vous aurez encore un petit quart d’heure de marche avec quelques dizaines de mètres de dénivelé positif. 

L’entrée vers Théra, Santorin est payante

Le site archéologique de Thera est ouvert au public et l’entrée est à 4 euros pour les adultes. Mais lors de nombreuses occasions spéciales, l’entrée est gratuite. Je vous invite à consulter les informations.

Pensez à bien prendre du cash avec vous, comme dans la plupart des endroits de Santorin, ils n’acceptent pas la carte bancaire. Utilisez votre carte Wise pour retirer avec le minimum de frais.

Bien à noter : l’entrée est gratuite à tous les jeunes de moins de 18 ans munis d’une carte d’identité, aux étudiants et aux enseignants accompagnant des étudiants.

Une vue incroyable sur Santorin et la mer Égée

C’est sur ce chemin que les vues sur la façade Est de Santorin et la mer sont les plus belles. C’est un superbe endroit pour admirer les couchers de soleils. Mais faites bien attention, car ce n’est pas éclairer la nuit.

Le chemin est un peu accidenté, mais est largement compensé par le panorama incroyable sur l’île de Santorin. Personnellement j’aurai pu rester une journée entière à contempler le paysage, à l’ombre des quelques arbres qui borde le chemin.

Des ruines de Théra qui ont traversé les âges de Santorin

Les premières fouilles de l’ancienne ville de Théra ont commencé à la fin du XIXᵉ siècle, et se sont poursuivis jusqu’à la fin du XXᵉ. Cela a permis de découvrir que ce site a été habité de -900 à 726 après JC, durant les époques hellénistiques et romaine de Santorin.

L’archéologue Maya Efstathiou a écrit que les monuments les plus importants du site sont la basilique paléo chrétienne d’Agios Stefanos, les Temenos d’Artemidoros, la Stoa à l’agora, le théâtre, le sanctuaire d’Apollon, le gymnase et un sanctuaire. Oui, c’était un assez grand village.

Bien que le site ne soit pas aussi célèbre que le village d’Akrotiri qui date de l’âge de bronze, la cité antique de Théra vaut vraiment la peine d’être visite.

Abandonnée après l’éruption du volcan de Santorin en 726

La ville de Théra est passé d’une colonie sans important au troisième siècle avant JC, à une ville prospère qui a accueilli la flotte ptolémaïque lors de la guerre pour la mer Égée.

C’était une destination sacrée, d’abord habitée par les Doriens, dont le chef était Theras. Ce fut malheureusement abandonné après l’éruption apocalyptique du volcan de Santorin en 726 après JC.

About Author

Designer vivant à New York, je parcours le monde sous toutes ses latitudes.

No Comments

    Leave a Reply

    Rejoins-Nous !
    Deviens une Âme Curieuse en recevant chaque mois la newsletter d'Âme Bohème. Retrouve directement dans ta boite mail des conseils, guides et photos en exclusivités.
    Rejoins-Nous !
    Deviens une Âme Curieuse en recevant chaque mois la newsletter d'Âme Bohème.